Ce blog rassemble, à la manière d'un journal participatif, les messages postés à l'adresse lemurparle@gmail.com par les personnes qui fréquentent, de près ou de loin, les cafés repaires de Villefranche de Conflent et de Perpignan.
Mais pas que.
Et oui, vous aussi vous pouvez y participer, nous faire partager vos infos, vos réactions, vos coups de coeur et vos coups de gueule, tout ce qui nous aidera à nous serrer les coudes, ensemble, face à tout ce que l'on nous sert de pré-mâché, de préconisé, de prêt-à-penser. Vous avez l'adresse mail, @ bientôt de vous lire...

BLOG EN COURS D'ACTUALISATION...
...MERCI DE VOTRE COMPREHENSION...

samedi 26 mai 2018

Vendredi 1er juin - "On a 20 ans pour changer le monde" - Cinéma le Castillet - Perpignan - PROJECTION DEBAT


  Semaine européenne du développement durable     

CAP66, le cinéma Castillet et Alternatiba 
vous invitent à la projection/débat

  "On a 20 ans pour changer le monde" de Hélène Medigue

    vendredi 1er juin à 20 h

     Cinéma Castillet




"'On a 20 ans pour changer le monde… et tout commence par la terre qui nous nourrit.

Le constat est là : 60 % des sols sont morts, et le mode de production actuel ne nourrit pas la planète.

Mais des hommes et des femmes relèvent le défi et démontrent que l'on peut se passer des pesticides et des intrants chimiques pour toute notre alimentation.

Grâce à leur énergie communicative qui bouscule les discours et les habitudes, un autre monde est possible ! "




jeudi 24 mai 2018

Samedi 26 mai - L'Alchimie vous invite à ses portes ouvertes !


OYE OYE

une journée de participation collective de remise en beauté des locaux est également prévue : 

le jeudi 24 mai de 9h à 17h


     Pour préparer le lieu à la journée "porte ouverte" de samedi prochain  (cf ci-dessous), nous proposons une journée de participation collective de remise en beauté des locaux : bienvenue aux bricoleurs et esthètes de tous poils ! 

Petite électricité, suspension de tentures et de rideaux, rangement du coin "enfant" et du coin "feu", révision des chaises, déco, installation dans la grande salle d'accroches et de light pour l'expo, organisation des panneaux d'infos, lifting de la cuisine....etc. 
 
     Les exposants sont invités à venir installer leurs créations entre 9h et 14h30, heure à laquelle il faudra libérer la salle du fond pour l'atelier de "méditation corporelle".
 
    Venez passer une paire d'heures, la demi journée ou plus si vous le désirez, avec du petit outillage et du portatif si vous en avez.

Votre bonne humeur et votre créativité feront le reste !

   Un repas sera tiré du sac pour le déjeuner

           Merci par avance de votre présence !




     OYE OYE ! 

Samedi 26 mai 

l'Alchimie vous rend compte et vous rencontre ! 


Adhérents, membres actifs, ou simples curieux, êtes invités à partager ce que nous avons réalisé ensemble en cette année 2017 et à envisager notre « Alchimie » à venir !!   

Voici le menu :


~10h ~

Thé/café de bienvenue
Rencontre avec Anne-Lise, praticienne Reiki
Stand d'info et animations ludiques de l'AMAP LaKajetteBio et de l'association Artsertion
Action incroyables comestibles pour l'alchimie devant la biocoop 
 

~11h30 12h30 ~
 
Atelier découverte "Méditation corporelle" avec Marcel 


~ 12h 14h ~
 
Repas (le resto est ouvert comme d'habitude)


~ 14h 14h45 ~

Atelier initiation au tango avec Guy

 
~ 15h 15h45 ~
 
Atelier découverte écriture avec Sacha
 
 
~ 16h 17h30 ~
 
Animation "tables rondes"


~ 17h30 18h ~
 
Pause goûter (buffet offert) et vernissage d'une expo collective


~ 18h 19h30 ~
 
Assemblée Générale

 
~ 19h30 ~
 
Apéro, auberge espagnole, musique


!! VENEZ NOMBREUX VIVRE L'ALCHIMIE CITOYENNE A L'ALCHIMIE !!

mercredi 23 mai 2018

Une marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité



Une marée populaire 

pour l’égalité, 

la justice sociale et la solidarité



 Par Jean-Marie Harribey, coprésident d’Attac , Pierre Khalfa, Coprésident de la Fondation Copernic et Aurélie Trouvé, coprésidente d'Attac



 Manifestation de cheminots à Marseille, le 13 avril. Photo Anne-Christine Poujoulat. AFP


Face au néo-libéralisme d'Emmanuel Macron, des initiatives solidaires ont pris forme, montrant qu'une mobilisation globale est possible : le 26 mai, Attac et la fondation Copernic veulent lui donner la forme d'une marée humaine dans toute la France.


Un an après son élection, l’imposture d’Emmanuel Macron se dévoile : il se voulait en même temps de gauche et de droite, il applique en fait une politique dont rêvait la droite réactionnaire et néolibérale. Il se présentait comme un défenseur des droits individuels, il n’hésite pas à les remettre en cause en intégrant dans le droit commun les dispositions de l’état d’urgence. Il s’est voulu grand défenseur du climat et de la planète face à Donald Trump, il n’a pourtant cessé de reculer sur les questions environnementales, dès lors que les intérêts des multinationales étaient en jeu. Son humanisme proclamé a fait long feu avec le traitement indigne infligé aux migrants.

Il en appelle au nouveau monde mais reprend les pires travers de l’ancien, en poussant à l’extrême la personnalisation et la centralisation du pouvoir de la VRépublique. Entouré d’une «noblesse d’Etat» entièrement dévouée, il applique de façon froide et brutale son «business model». C’est à une restructuration profonde de la société selon les canons du néolibéralisme qu’il s’attelle, s’appuyant sur une base sociale composée de cadres supérieurs, de professions libérales et d’entrepreneurs. Pour justifier des mesures fiscales à l’injustice criante, il met en avant une pseudo-théorie, celle du ruissellement, qui, en récompensant les «premiers de cordée», veut laisser croire à une diffusion spontanée de la richesse du haut vers le bas, alors même que c’est un torrent financier qui monte vers les plus riches. Et singeant l’efficacité d’un manager omnipotent à la tête de «l’entreprise France», il détruit, méthodiquement et rapidement, les droits sociaux : protection des travailleurs dans l’entreprise, services publics et bientôt assurance chômage et retraites.

Sa méthode : produire par l’accumulation des mesures un effet de sidération, faisant le pari de l’anesthésie de la société. En s’en prenant aux salariés à statut, fonctionnaires et cheminots, il espère faire sauter une digue importante. Mais ce pari pourrait bien échouer car les mobilisations se multiplient, chacune avec leurs spécificités : cheminots, universités ou hôpitaux, pour les services publics, pour les droits des migrants, pour une transition écologique et sociale à Notre-Dame-des-Landes ou ailleurs… Ces mobilisations ne défendent pas l’ancien monde, bien au contraire, mais le projet d’une société plus égalitaire et plus solidaire.

Le gouvernement espère que ces mouvements restent isolés, qu’ils s’épuisent d’eux-mêmes ou sinon, qu’ils puissent être réprimés sans dommage politique. Mais déjà, des initiatives de solidarité se développent, en soutien des grévistes, des retraité.es, des étudiant.es, des zadistes… La manifestation du 5 mai a montré que les ressorts d’une mobilisation globale existaient. D’autres manifestations sectorielles importantes sont prévues, comme le 22 mai en défense de la fonction publique. Mais il faut aller plus loin. C’est pourquoi Attac et la Fondation Copernic ont pris l’initiative de réunir de nombreuses organisations citoyennes, syndicales, associatives, politiques, petites ou grandes. Dans leur diversité, elles uniront leurs forces pour une grande marée populaire le 26 mai, à Paris et dans de nombreuses villes en France, afin que chacune et chacun puisse montrer que la société française refuse d’être restructurée à l’image d’une entreprise du Cac 40 et que l’espoir d’une société meilleure n’est pas vain. Parce que la politique du gouvernement a des conséquences graves et durables dans de multiples champs sociaux et environnementaux, le rassemblement du 26 mai est inédit dans sa composition et sa diversité. Il sera, espérons-le, inédit par son ampleur.

Jean-Marie Harribey, Pierre Khalfa et Aurélie Trouvé ont coordonné le livre Attac-Fondation Copernic, l’Imposture Marcron, LLL, avril 2018.

Jean-Marie Harribey coprésident d’Attac , Pierre Khalfa Coprésident de la Fondation Copernic , Aurélie Trouvé coprésidente d'Attac
Source :  http://www.liberation.fr/debats/2018/05/21/une-maree-populaire-pour-l-egalite-la-justice-sociale-et-la-solidarite_1651183?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot
 

Samedi 26 mai Perpignan Marée populaire 10h à la gare