Ce blog rassemble, à la manière d'un journal participatif, les messages postés à l'adresse lemurparle@gmail.com par les personnes qui fréquentent, de près ou de loin, les cafés repaires de Villefranche de Conflent et de Perpignan.
Mais pas que.
Et oui, vous aussi vous pouvez y participer, nous faire partager vos infos, vos réactions, vos coups de coeur et vos coups de gueule, tout ce qui nous aidera à nous serrer les coudes, ensemble, face à tout ce que l'on nous sert de pré-mâché, de préconisé, de prêt-à-penser. Vous avez l'adresse mail, @ bientôt de vous lire...

BLOG EN COURS D'ACTUALISATION...
...MERCI DE VOTRE COMPREHENSION...

lundi 23 octobre 2017

GLYPHOSATE : CRIME CONTRE L'HUMAIN ET TOUT LE VIVANT

                                         

Appel aux décideurs

                                              GLYPHOSATE : 
                  
                  CRIME CONTRE L'HUMAIN ET TOUT LE VIVANT

Les dangers du glyphosate et de ses co-formulants associés ne sont plus à démontrer devant la réalité des atteintes à la santé des populations (en Amérique latine notamment mais aussi en Europe chez les agriculteurs et les animaux d'élevage). Des études indépendantes apportent elles aussi des arguments scientifiques sur les conséquences de ces molécules sur la santé. A cela s’ajoutent maintenant le scandale de la manipulation des agences européennes par la firme Monsanto et ses expertises truquées. Les décideurs ne peuvent plus faire semblant de les ignorer.

Les Faucheurs Volontaires mènent en France depuis le 19 mars 2016, soit plus d'un an après la classification du glyphosate comme cancérogène probable par le Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC) dépendant de l'OMS, des actions symboliques non violentes dans les supermarchés et les jardineries en neutralisant des bidons d'herbicides contenant du glyphosate.

Les Faucheurs veulent dénoncer le péril que fait courir à tout le vivant l'utilisation du glyphosate, du Round'Up et des pesticides.

Suite à ces « glyphactions », des procès de Faucheurs ont eu lieu. Le procès de Foix (17/08/17) a fait l'objet de quatre questions préjudicielles devant la Cour de Justice de l’Union Européenne. Celles-ci interrogent la Cour sur la non-conformité d'application du principe de précaution européen à l'évaluation des pesticides. Cette demande vient d'être jugée recevable par le Tribunal de grande instance.

Mais la Commission Européenne, devant l'injonction des lobbies (Monsanto and Co), envisage de reculer de 10 ans l'interdiction de ce poison. Et la France, malgré des hésitations de façade, s'apprête à suivre celle-ci en partie (3 ans, 5 ans, 7 ans ...?) « en attendant la découverte de nouvelles molécules ! » cédant à la pression d’agriculteurs de la FNSEA, plus préoccupés de leur confort de travail que de santé et d’environnement. Rappelons qu'il est en effet possible de cultiver sans glyphosate et sur toute la planète.

Comme la majorité de la population, les Faucheurs refusent tout renouvellement de l'homologation du glyphosate et du Roundup pour quelque durée que ce soit.

Pendant que l'on recule la date d'interdiction du glyphosate, des gens meurent. Il s'agirait donc d'un crime contre l'humain, contre tout le vivant (1), contre toutes les ressources naturelles (sol, air et eau) qui s'en trouvent polluées : ETHNOCIDE et ÉCOCIDE.

Tout responsable qui, par son vote, renouvellerait l’autorisation du glyphosate et
de ses co-formulants associés devrait être dénoncé comme criminel et poursuivi personnellement comme tel.

Ceux qui voteront pour le renouvellement ne pourront pas dire qu’ils ne connaissaient pas le glyphosate, sa dangerosité et son historique.

Les Faucheurs volontaires demandent à tous les décideurs d'assumer leurs responsabilités et de ne pas renouveler la commercialisation du glyphosate et des produits similaires.

http://www.faucheurs-volontaires.fr/

collectif@faucheurs-volontaires.fr

(1) Le glyphosate est un biocide à spectre extraordinairement large

-------------------------------------------------


Collectif des Faucheurs Volontaires

A
Monsieur le premier Ministre

Monsieur,

Compte tenu de l’ambiguïté des prises de position des différents membres du
gouvernement sur un éventuel renouvellement de l’autorisation du glyphosate, nous nous
permettons d’attirer par le document ci-joint votre attention sur les conséquences dramatiques en matière de santé humaine et de conséquences en écologie animale et végétale qu’il représenterait.

Nous tenons aussi à vous alerter sur le fait que, vu les informations publiques sur cette
molécule et les conséquences de son utilisation, il est fort probable que des poursuites pénales pourraient être engagées par les éventuelles victimes contre les responsables de ce renouvellement.

Espérant de votre part une lecture attentive de cet Appel, nous vous prions d’agréer,
monsieur le Ministre, l’expression de toute notre considération.

Pour le collectif :
Annick Bossu : 06 84 88 57 88
Alain Hébrard : 06 83 90 53 33

dimanche 22 octobre 2017

Mosset / vendredi 3 et samedi 4 novembre / En marge (2) : exil / Ateliers de gravure tout public et chouette programmation / Avec Youssif Haliem, jeune auteur en résidence


 

EN MARGE (2) : l'exil
SAMEDI & DIMANCHE : ateliers gravure tout public à prix libre (10h-18h : venez de 2 heures à 2 jours) / micro-librairie / micro-buvette / déj tirés du sac // 
VENDREDI : performance // 
SAMEDI : projection / dîner iranien bio (10E) sur inscription / concert / & on danse
Mosset - salle polyvalente
66500 Mosset, France
S'inscrire ! 
Vous pouvez vous inscrire en allant sur le site
Vous connaissez le principe... De grandes tablées où tout le monde, adultes & enfants, néophytes & artistes, dessine, grave, imprime, s'installe pour 1 heure ou pour la journée, à prix libre. Des déjeuners tirés du sac. Des livres à découvrir et acheter. Une buvette bonne, bio, locale et nature...
Pour cette édition 2017, nous accueillons Youssif Haliem, jeune auteur soudanais, exilé en France. Ce sont ses textes que nous illustreront pour créer ensemble un livre [celui que vous avez créé l'année dernière, pendant la résidence de Doublebob, est en train de se faire ; il sera certainement consultable en PDF mais pas encore en papier].

Frontières, cartographies intimes, voyages, exil et asile, … Voilà certainement quelques uns de nos thèmes.
PROGRAMMATION /

Vendredi 3 novembre à la Capalleta
19h : Roche and Roll on Rage
performance  de  Jérémy Tissier / tailleur de pierres, voix - Vincent fortemps / dessins en direct- Régis Fournier / machines électroniques
Samedi 4 novembre à la salle polyvalente
film de Jean-Baptiste Alazard, en présence du réalisateur
20h : repas iranien bio sur réservation (10 euros)
22h : Dr Zenon,
duo blues folk
& on danse

YOUSSIF HALIEM /
Né en 1986, Youssif Haliem a quitté Kajbar, dans le nord du Soudan en octobre 2014 où il était informaticien et écrivain. Il a séjourné quelques mois en Libye avant d’arriver en France en juin 2015. A Paris, il continue d’écrire tout en suivant un master en sociologie à l’EHESS.

Publiés dans la revue Esprit, la revue Poésie, sur le blog Mediapart de La Chapelle en lutte ou Libération, ses textes sont accessibles en ligne sur son blog « Refugee Trip Blog ».
LA RESIDENCE A MOSSET /
* LA RESIDENCE : Pendant un mois, d'octobre à novembre, Youssif Haliem sera accueilli par notre association et pourra travailler sur son projet. 

* LES RENCONTRES : Afin de faciliter l'interaction entre les villageois et notre invité, nous organisons le vendredi 13 octobre un apéro-rencontre à l'Auberge de la Castellane. Des rencontres avec l'école primaire de Mosset, le collège et le lycée de Prades sont aussi prévues. 

* L'ATELIER COLLECTIF : A partir de textes choisis par l'auteur(e) - issus de créations anciennes ou faits sur mesure - et par l'association, nous élaborerons ensemble un atelier permettant de les illustrer. Cet atelier de 2 jours est ouvert à tous, à prix libre, qu'on y vienne tout du long ou pour une heure. 

* LE LIVRE issu des ateliers collectifs : conçu par l'auteur et l'association, il sera tiré à 50 exemplaires (20 pour l'auteur, 2 à conserver par l'Atelier et 28 à vendre) et toujours gratuit en PDF. 

* LE "PRIERE D'INSERER" : En plus du livre, nous créerons avec l'auteur(e) une plaquette de présentation, qui sera glissée dans le livre et qui pourra lui servir de "carte de visite".
Cette résidence est possible grâce au soutien de la DRAC Occitanie-Pays Catalan et à la mairie de Mosset. Leur soutien nous est d'autant plus précieux en ces temps de mise à mort des associations, du non-lucratif et de la solidarité


POUR EN SAVOIR PLUS, CLIQUEZ-LA !
(vous avez vu, on a un nouveau site...)

On a hâte de vous y voir !

Toute l'équipe de l'Atelier Autonome du Livre



--
Pour l'Atelier autonome du livre
2 route du col de Jau 66500 Mosset
www.atelierautonomedulivre.org

Le "secrétariat" de l'Atelier est ouvert lundi et mardi.
En cas d'urgence, vous pouvez appeler au 06 45 87 11 30 (Géraldine) ou au 06 26 33 43 41 (Marion).
Merci !

vendredi 20 octobre 2017

Le combat des Faucheurs à la Cour européenne

 Aujourd'hui, trois articles sur le procès de Foix dont les quatre questions de constitutionnalité posées à l'Europe
A voir et revoir en replay le docu sur le glyphosate : http://www.telerama.fr/television/a-voir-sur-telerama.fr-le-roundup-face-a-ses-juges,-le-nouveau-docu-choc-de-marie-monique-robin,n5270594.php

Le combat des Faucheurs 

 à la Cour européenne


La Dépêche
 Publié le 13/10/2017


Vidéo à voir sur le site de l'article


Première victoire pour les faucheurs volontaires ariégeois dans leur combat contre les pesticides. Le président du tribunal correctionnel de Foix a rendu sa décision, hier, acceptant de saisir la Cour de justice européenne sur l'application du principe de précaution.

Pour la première fois en France, une action locale contre les pesticides menée par les Faucheurs volontaires va questionner la législation de l'union européenne.

C'est la tournure inédite qu'a prise, hier, l'affaire des 21 faucheurs volontaires ariégeois appelés à comparaître devant le tribunal correctionnel de Foix pour avoir rendu impropre à la vente des bidons d'herbicides contenant du glyphosate.

Des substances plus nocives que le glyphosate ?

 

Le président du tribunal, Hervé Barrié, à qui l'avocat des prévenus, Me Guillaume Tumerelle, avait demandé de saisir la Cour de justice européenne, a accepté de questionner l'Europe sur les méthodes d'évaluation ainsi que les autorisations de mise sur le marché de ces pesticides. « On s'est aperçu que les méthodes d'évaluation de ces produits portent à chaque fois sur une seule molécule et pas sur le produit tel qu'il est commercialisé en grandes surfaces, explique l'avocat. En réalité, c'est l'industriel qui choisit d'analyser une seule molécule, celle qu'il juge active. Par exemple, le glyphosate représente seulement 30 à 40 % du produit fini. Tout le reste est déclaré comme substances inertes alors qu'on s'aperçoit, aujourd'hui, qu'elles sont mille fois plus nocives. Est-ce que ces carences sont compatibles avec le principe de précaution ? » C'est donc cette question qu'aura à trancher la Cour de justice européenne dans les mois à venir.

Un processus long qui risque peut-être de se télescoper avec le renouvellement de la licence du glyphosate actuellement en débat. « Quoiqu'il arrive, ce ne sera pas trop tard, affirme Me Tumerelle. Dès lors que la Cour aura rendu sa décision, celle-ci s'appliquera immédiatement et pourra venir annuler un règlement européen ou bien des autorisations de mise sur le marché. »

Une décision qui pourrait faire jurisprudence


Pour le collectif des faucheurs volontaires ariégeois, cette décision du tribunal fuxéen, soutenue par le parquet, est une réelle victoire. « Nous sommes satisfaits et heureux. Il y a encore beaucoup de travail mais on a ouvert une porte à une victoire, peut-être plus grande sur la scène européenne, commente Dominique Masset, l'un des militants écologiques du mouvement. Pour autant, le combat continue et nous allons poursuivre nos actions (voir ci-contre). » D'ores et déjà, les faucheurs ont fait savoir qu'ils étaient en train de travailler en collaboration avec des avocats et des scientifiques afin d'élaborer un dossier étayant le recours préjudiciel déposé par le tribunal correctionnel de Foix.

Une décision qui pourrait servir d'exemple puisque d'autres procès de faucheurs vont avoir lieu dans les mois à venir en France, à Béziers et à Guingamp notamment. « Si d'autres tribunaux se joignent à celui de Foix et posent les mêmes questions à l'Europe, alors cela augmenterait le poids du dossier et ça pourrait même faire jurisprudence », reconnaît Me Tumerelle.

En attendant la décision de l'instance européenne, le procès des faucheurs pour « destruction de bien d'autrui en réunion » reste en suspens.


Les actions continuent

Les faucheurs volontaires ont fait savoir qu'ils allaient multiplier les actions. Regalvanisés par cette annonce, ils entendent mettre en place une vaste campagne d'analyses de glyphosate auprès des personnes qui le souhaitent. Comme eux l'avaient fait afin d'étayer leur dossier devant le tribunal, elles seraient encadrées par un huissier. Le but étant de déposer une plainte pénale collective portant sur les dangers de ces produits.

Océane Oulés

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2017/10/13/2664347-le-combat-des-faucheurs-a-la-cour-europeenne.html

*******************************************


Pourquoi un juge français 

saisit la justice européenne 

sur le glyphosate, 

une première en Europe

Pour la première fois en Europe, un tribunal correctionnel français a accepté jeudi de saisir la Cour européenne de justice sur la dangerosité du glyphosate.

 

"C'est une première en Europe qu'un tribunal pose une question préjudicielle sur l'évaluation (de la dangerosité par l'Europe, Ndlr) des pesticides", a indiqué Me Guillaume Tumerelle l'avocat des Faucheurs. (c) Reuters


Un juge du tribunal correctionnel de Foix, qui devait juger des Faucheurs volontaires poursuivis pour avoir vandalisé des bidons d'herbicides contenant du glyphosate, a accepté jeudi 12 octobre leur requête de saisir la justice européenne sur la dangerosité de ce produit.

"C'est une première en Europe qu'un tribunal pose une question préjudicielle sur l'évaluation (de la dangerosité par l'Europe, Ndlr) des pesticides", a indiqué Me Guillaume Tumerelle l'avocat des Faucheurs. Le président du tribunal correctionnel de Foix, Hervé Barrié, a accepté de saisir la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg afin qu'elle dise si le règlement européen qui autorise le glyphosate et d'autres pesticides est "conforme au principe de précaution".

"L'effet cocktail"

 

Selon Me Tumerelle, "les méthodes d'évaluation des pesticides, dont le glyphosate, ne tiennent aucun compte des effets de cumul, ce que l'on appelle 'l'effet cocktail'". A l'origine de ce dossier deux actions de Faucheurs volontaires, militants environnementalistes opposés aux OGM et aux pesticides, la première en septembre 2016 à Pamiers et la seconde en mars 2017 à Foix, lors desquelles ils avaient recouvert de peinture des bidons d'herbicide dans deux magasins de bricolage.

Au total, 21 Faucheurs avait été convoqués devant la justice pour "destruction volontaire en réunion" à une première audience en juin, renvoyé à une deuxième en août. Mais le 17 août, le président du tribunal correctionnel de Foix, suivant les réquisitions du parquet, avait accepté d'examiner les questions préjudicielles soulevées par la défense des Faucheurs, remettant sa décision au 12 octobre.

 

Jeudi, le juge a demandé à la Cour européenne de se prononcer. La juridiction européenne de Luxembourg doit rendre une réponse dans un délai de 18 mois avant que l'affaire ne puisse être jugée en Ariège. "Ce procès qui était local peut remettre en question le droit européen", a ainsi estimé Me Tumerelle.
(avec AFP)


Source : https://www.challenges.fr/monde/europe/pourquoi-un-juge-francais-saisit-la-justice-europeenne-sur-le-glyphosate-une-premiere-en-europe_505876

*****************************************

  Le jeudi 12 octobre 2017 à 20h09


Nous représentons des militants du collectif des faucheurs volontaires qui sont poursuivis devant le Tribunal correctionnel de Foix pour avoir neutralisé des bidons d’herbicides à base de glyphosate dans diverses grandes surfaces. Les militants avaient enduit de peinture les bidons pour les rendre invendables. Ils étaient poursuivis devant le Tribunal pour dégradation du bien d’autrui en réunion et risquaient jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Pour la défense des faucheurs volontaires, nous avons choisi entre autres arguments de soulever l’illégalité des textes européens prévoyant une méthode d’évaluation insuffisante des pesticides avant leur mise sur le marché. Nous demandions au Tribunal correctionnel de Foix de saisir la Cour de justice de l’Union Européenne, soit la plus haute instance judiciaire, afin de la questionner sur la validité de la législation européenne au regard du principe de précaution. Nous estimions que nombre de publications scientifiques récentes démontraient l’existence de risques liés au glyphosate et surtout aux co-formulants qui sont insuffisamment analysés avant mise sur le marché. Le Glyphosate a notamment été classé cancérigène probable par le CIRC qui est une agence dépendant de l’organisation mondiale de la santé.

Contre toute attente, le procureur Karine BOUISSET a suivi notre position et a requis lors de l’audience correctionnelle du 17 août 2017 la saisine de la cour de justice de l’union européenne. La décision était mise en délibéré à l’audience du 12 octobre 2017.
Le 12 octobre 2017, le Tribunal correctionnel de Foix a repris nos demandes et a sollicité la saisine de la Cour de justice de l’union européenne sur quatre questions. De manière synthétique, les questions portent sur la validité des méthodes d’évaluation des pesticides (à base de glyphosate ou autres), sur le fait que seul le principe actif soit analysé, sur l’absence d’analyse de « l’effet cocktail » que produit l’association de plusieurs molécules et qui démultiplie l’effet toxique d’un produit pesticide, sur l’absence d’analyses suffisantes du produit fini tel que commercialisé.

Les quatre questions sont les suivantes :

1 / Le règlement européen est-il conforme au principe de précaution lorsqu’il omet de définir précisément ce qu’est une substance active, laissant le soin au pétitionnaire de choisir ce qu’il dénomme substance active dans son produit, et laissant la possibilité au pétitionnaire d’orienter l’intégralité de son dossier de demande sur une unique substance active alors que son produit fini en comprend plusieurs ?

 2/ Le principe de précaution et l’impartialité de l’autorisation de commercialisation sont-ils assurés lorsque les tests, analyses et évaluations nécessaires à l’instruction du dossier sont réalisés par les seuls pétitionnaires évidemment partiaux dans leur présentation, sans aucune contre analyse indépendante, et en ne publiant pas leurs rapports de demandes d’autorisation sous couvert de secret industriel ?

 3/ Le règlement européen est-il conforme au principe de précaution lorsqu’il ne tient aucun compte des pluralités de substances actives, et de leur effet cumulé ? Notamment lorsqu’il ne prévoit aucune analyse spécifique complète au niveau européen des cumuls de substances actives au sein d’un même produit ?

 4/ Le règlement européen est-il conforme au principe de précaution lorsqu’il dispense en ses chapitres 3 et 4 d’analyses de toxicité (génotoxicité, examen de carcinogénécité, examen des perturbations endocriniennes…), les produits pesticides dans leurs formulations commerciales telles que mises sur le marché et telles que les consommateurs et l’environnement y sont exposés, n’imposant que des tests sommaires toujours réalisés par le pétitionnaire ?


Cette décision du Tribunal correctionnel de Foix permettra de remettre en question la législation européenne et ses carences en matière d’évaluation des produits pesticides, non seulement pour le glyphosate fortement décrié, mais également pour les autres pesticides qui sont commercialisés sur la base de la même réglementation.

Le dossier prend donc une tournure européenne et pourrait avoir une incidence décisive sur la législation applicable.

Guillaume TUMERELLE, avocat

Sur le suivi du délibéré :

A voir sur Youtube en cliquant sur le lien suivant :

Reportage France 3 : Glyphosate : un juge du tribunal de Foix saisit l’Europe sur la dangerosité des pesticides.
Reportage CNEWS : Procès du Glyphosate : la Cour de Justice européenne saisie.
INFOGM : Foix : l’évaluation des herbicides devant la Cour européenne.
La Dépêche du midi : Glyphosate : le tribunal de Foix saisit la Cour de justice européenne.
Le Monde.
Challenges.fr
« le vif »
Epoch Time : Glyphosate : un juge saute le pas et saisit l’Europe
La Gazette ariégeoise


Source :

 

jeudi 19 octobre 2017

Cette semaine à l'Alchimie (Prades 66500) du jeudi 19 octobre au mercredi 25 octobre

CHER(E)S ADHERENT(E)S

Voici venu le temps de réadhérer à votre association chérie !
Comme l'an passé le montant de l'adhésion est de 5 euros minimum pour une année.
Les bulletins sont à votre disposition au café

Et vient l'automne et vient l'hiver !
Fa fret !
Pour vous recevoir au chaud tantôt quand la bise sera venue
nous aurions besoin d'un nouveau poêle à bois
si vous avez ceci ou cela dans vos granges, greniers et garages
n'hésitez plus ! C'est pour l'Alchimie !
Nous sommes également à la recherche d'une lampe hallogène, de tapis et toujours et encore de votre présence, de vos initiatives, de vos belles idées !

ET MAINTENANT !!
LE PROGRAMME !!

JEUDI 19 OCTOBRE

VENDREDI 20 OCTOBRE

SOIRÉE FLAMENCO ET DANSE TZIGANE

En réunissant danse flamenca et danse tzigane, cette soirée fait un clin d'œil à leurs lointaines origines communes. De l'Inde à l'Andalousie en passant par la Turquie et la Grèce, musiciens et danseurs nomades ont en effet enrichi leur répertoire avec les danses et les chants traditionnels des pays qu'ils ont traversés.
Annie et Marie  vous en donneront un petit aperçu ce soir...
Annie interprétera trois danses tirées du répertoire Flamenco, entre humour, joie et douleur.
Marie nous fera découvrir des danses tziganes populaires de la Turquie et des Balkans.
Cathy fera office de « Monsieur Loyal » et, par petites touches de poèmes, de contes ou de chansons, nous parlera de ces danses, véhicules séculaires de l’exil et du feu de camp, de la douleur de l’âme et de la joie de vivre, de la grâce et de l’envoûtement…


MERCREDI 25 OCTOBRE
A 10h, l'Alchimie vous propose un atelier « parent-enfant »

Un temps de partage autour du corps (relaxation, yoga, sophrologie,…) et de la cuisine, destiné aux enfants de plus de 3 ans accompagnés de leur(s) parent(s), pour faire ensemble aussi bien qu'être ensemble
 
Cette semaine, notre invité d'honneur sera….
La PATATE DOUCE
en version sucrée et salée (oh yé)

Participation aux frais (achats des ingrédients) : 5 euros par duo
(vous repartez avec vos créations ou les consommez sur place)

Et c'est pas tout : à midi, pour ceux qui veulent manger au café, la/le chef proposera un repas conçu pour plaire aux jeunes papilles.
 Qu'on se le dise ! 

Atelier accessible sur inscription, contactez-nous : assoalchimieprades@gmail.com ou Aurélie au 0627819143.


LES MERCREDIS

DE 14H30 0 18H00

ATELIER COUTURE
Avec notre chère et tendre Béatrice

Une envie d'une jupe pour cet automne ? Une cape, une housse pour les coussins du canapé, une trousse de maquillage...... ?
Venez avec vos idées et votre projet, Béa sera là pour vous accompagner dans la réalisation d'un vêtement ou autre...

Il est préférable de venir avec sa machine à coudre et le matériel de couture de base (ciseaux, quelques aiguilles, un mètre...)

Inscription souhaitée par sms au 06 01 06 25 25


A 17H00

QI GONG
Avec Véro

Le qi gong signifie travail de l'énergie, maîtrise de l'énergie
c'est un art de santé chinois constitué de mouvements effectués sans effort musculaire comme au ralenti qui allient la concentration et le souffle.
Il permet de dissoudre les tensions du corps, renforcer, assouplir les muscles et les articulations, faire mieux fonctionner les organes.....
UN VERITABLE ART DE VIVRE
Sa pratique régulière nous offre la possibilité d'allier plaisir et santé



LES JEUDIS

DE 15H00 A 17H00

MEDITATION CORPORELLE ACTIVE
Avec Marcel Etienne

"Observer le corps tel qu'il est, ouvrir l'espace corporel à lui-même et au monde...
Cet atelier s'adresse à toute personne souhaitant développer sa conscience corporelle pour enrichir sa vie quotidienne, sa pratique corporelle, artistique ou sportive."

JEUDI
DE 17H30 A 19H30

L'AMAP DE LA KAJETTE BIO !

Venez chercher vos légumes ! Réservez votre kajette au :
06 41 12 47 51 et demandez Marie !

12,50 euros la kajette de légumes (2 personnes pour 1 semaine)
Engagement pour 1 an




3 rue de l'Hospice à Prades
07 83 36 77 31

Le restaurant

LUNDI ET MERCREDI

De 11h à 15h

MARDI ET SAMEDI
De 9h à 15h

JEUDI
De 18h à 21h



mercredi 18 octobre 2017

Cette semaine à l'Atelier de l'Entonnoir à Prades (66500)

 
 
Mardi : Omnibus, Aide à Projet, Cantine et Atelier Enfant
Mercredi :  Cours de guitare, Grainothèque, AMAP, Omnibus
Jeudi :   Atelier Théatre
Vendredi, Samedi et Dimanche : 3 jours aux couleurs du Zimbabwe ( concert, conte musical, atelier mbira)
Lundi : Qi Gong

 
 
 
Appel à bénévolat
!!Et ce n'est toujours pas une blague!!
 
L'atelier de l'entonnoir est une association qui fonctionne depuis sa création en 2015 avec l'engagement continu de bénévoles.
Cette ressource humaine représente la “plus-value” de l'associatif ce qui n'est pas sans valeur aujourd'hui…
La richesse de cette ressource humaine repose sur la diversité et la complémentarité de ces personnes dont la présence n'est pas liée à une contrepartie financière mais à une démarche bénévole d'engagement au service de l'intérêt général. Elles viennent partager le projet associatif de l'atelier de l'entonnoir en l'enrichissant de leurs expériences, compétences et disponibilités.
Vous avez du temps de libre, vous appréciez la convivialité,
Vous avez envie de vivre une expérience collective au service de l'intérêt général en vous faisant plaisir,
Vous avez bien sûr des compétences diverses et variées,
Alors venez rejoindre l'équipe des bénévoles pour un jour, une semaine, un an ou trois ans !
Vous pouvez vous investir aussi
- Dans la Cantine populaire ( ****Gros manque**** )
-Dans l'organisation d'événements
-Dans les ateliers
-Dans le café
-Dans le jardinage
-Et surtout là ou vous avez envie…

Manifestez-vous simplement auprès du personnel de l'accueil …..
 
 
Mardi
 
 
 
10-12h : La bibliothèque de l'OMNIBUS est ouverte!
 
Si tu veux des conseils de lecture ou choisir toi même ton livre, c'est le créneau !
Livres à consulter sur place ou à emporter pour les adhérents de l'Entonnoir.
 


10-12h : Aide aux projets
 
Accompagnement de projets
Créer son activité professionnelle, son entreprise, son association, son événement
Se développer, s'orienter, décider
 
conseils individuels et pratiques!
 
 
12h30 : Incroyable Cantine
 
C'est, bio et végétarien,
préparé par les adhérents, ...par vous la semaine prochaine...
Menu entrée/plat/dessert à 6 Euros
20 Réservations mardi matin à partir de 11h au 04 68 97 06 12
 
 
 
NOUVEAU 13H30: Atelier Enfant
 

 Juste après la cantine, fabrication de bulles géantes !!
 
 
 
Mercredi
 
 
16h30 : cours de guitare
 
Avec Rudolf,
initiation, trucs et astuces !
 
 
18h30 : Grainothèque
 



 
 
 
de 18h30 à 20h : AMAP du Conflent
 
Distribution des légumes de Julie, des fromages de Marjolaine et du pain bio au levain de Catllar.
Plus de renseignements sur place ou par mail
 
 
18h30 : La bibliothèque de l'OMNIBUS est ouverte
 
Si tu veux des conseils de lectures ou choisir toi-même ton livre, c'est le créneau !
Livres à consulter sur place ou à emporter pour les adhérents de l'Entonnoir.
 
 
Jeudi
 
 
 

17h15 : Atelier théâtre
 
 
 
 
Ce week end
 
 
Lundi
 
 
18h : Qi Gong
 
avec Véro
 
 

 
 
C'est bientôt... le mercredi 1er novembre
 
 
Reprise des chants de la Warga
 
Ouvert à tous
17-19h
puis tous les premiers  mercredi de chaque mois!